"Guerre" inaugure le Festival Temporada Alta [es]

Grâce au soutien de l’Ambassade de France, le spectacle français de cirque contemporain et de danse "Guerre" de la Compagnie Samuel Mathieu a inauguré de belle manière le Festival Temporada Alta, jeudi 8 février, au Grand Théâtre national. U

"Guerra" inaugura el Festival Temporada Alta - JPEG

Le IIIe Festival international Temporada Alta

La troisième édition du Festival Temporada Alta, qu’organise l’Alliance française avec le soutien de l’Ambassade de France et la maison de production Animalien, a lieu jusqu’au 25 février. L’évenement est de plus en plus important chaque année et compte pour cette nouvelle édition dix oeuvres de compagnies et collectifs de France, Espagne, Mexique, Chili et Pérou ainsi qu’une prodiction italo-israélienne.

Né en Catalogne en 1992, le festival Temporada Alta est considéré par lepublic et la critique comme l’un des meilleurs festivals d’arts de la scène en Espagne et en Europe. Il est arrivé au Pérou en 2016 gràce à l’Alliance française de Lima et l’Ambassade de France.

En plus de "Guerre", le festival présente cette année : "Réparer les vivants" du Centre dramatique national de Normandie Rouen (9 et 10 février), "Pluja" de la compagnie Guillem Alba d’Espagne (10 et 11 février), "Psicosis de las 4:48", de la Compagnie Three Keatons (13 et 14 février) et "Indomador" de la Compagnie Animal Religion (24 et 25 février) du Mexique ; "Ese recuerdo ya nadie te lo puede quitar" (14 et 15 de febrero) et "Lo único que necesita una actriz es una gran obra y las ganas de triunfar" (16 et 17 février), toutes deux de la Compagnie péruvienne "Vaca 35", "Gnossienne", de la Compagnie de thèâtre Físico (17 et 18 février) du Chili, "Donde viven los bárbaros" de la Compagnie Bonobo (20 et 21 février) et "Two Playful Pink", une production italo-israélienne de la Compagnie Yasmeen Godder (22 février).

Dernière modification : 13/02/2018

Haut de page