Séminaire International sur les violences faites aux femmes (31 mai - 5 juin 2017) [es]

L’Ambassade de France au Pérou et les institutions membres du réseau français dans le pays organisent du 31 mai au 5 juin 2017 un ensemble de débats et d’activités scientifiques et artistiques autour de la question des violences de genre contre les femmes. Des échanges et manifestations qui alimenteront la réflexion autour de cet enjeu de société majeur en Amérique latine, avec la participation de représentants de plusieurs pays de la région.

La question des violences de genre contre les femmes, et les réactions de condamnation que celles-ci suscitent de manière croissante notamment au sein de la société civile, sont devenues un enjeu de société majeur en Amérique latine.

C’est afin d’alimenter la réflexion sur ces questions essentielles que l’Ambassade de France au Pérou et la Coopération régionale Française pour l’Amérique du Sud se sont associées au Groupe de Recherche Ages de la Vie et Éducation (Grupo de Investigación Edades de la Vida y Educación - EVE-PUCP), à l’Institut Français d’Études Andines (IFEA), à l’Alliance Française de Lima, à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et à l’Association civile "La Casa de Panchita" pour organiser du 31 mai au 5 juin 2017 un cycle d’activités sous le titre "Violences de genre contre les femmes - L’émergence d’une question publique en Amérique latine".

JPEG

Le programme comprendra deux conférences magistrales, deux tables rondes et un débat, ainsi que des représentations théâtrales et la projection de trois films.

JPEG

JPEG

Les échanges viseront notamment à aborder les facteurs qui contribuent aux diverses formes de violence de genre, à la fois psychologiques, socio-politiques et culturels, et qui s’inscrivent dans un paradigme de domination et une dynamique d’inégalités dans la répartition du pouvoir, symbolique et concret.

Les débats chercheront à contribuer à la réflexion collective en vue de l’élaboration de stratégies adaptées face à ces problématiques, stratégies dans lesquelles l’État, les acteurs politiques, les mouvements sociaux, les représentants de la société civile et ceux du monde académique se trouvent dans l’obligation de s’allier et de travailler en commun afin d’apporter des réponses concrètes et immédiates.

JPEG

Dernière modification : 29/05/2017

Haut de page